Informations sur l’accessibilité du site

Akikazi Takenaka

Chambre 19

Allo, Cédric ?

Depuis quelques jours, il y a deux dates qui m’obsèdent : le 27 juillet, et le 3 août. La première, c’est le jour où je quitte l’Auberge ; la deuxième c’est le jour où Ann-Kathrin quitte l’Auberge. Il y a une semaine entre ces deux dates… Tant que nous continuons à prendre au jour le jour ce bonheur qui nous est donné, je suis incapable de m’imaginer quelle forme il pourra prendre hors de l’Auberge. Cette après-midi, j’ai pris la décision de voir s’il me serait possible de prolonger mon séjour céans… Première étape à régler, le job. J’ai donc appelé mon chef, Cédric.

— Dis-moi Cédric, ce repos absolu dans le Jura me fait le plus grand bien, et j’ai envie d’en profiter encore un peu. Est-ce que tu serais d’accord si je revenais travailler une semaine plus tard, soit le 4 août ?

— Ah non, tu peux pas me faire ça Akikazi. Ca fait deux semaines que je suis absolument seul à tenir le fort, je vais devenir neurasthénique si je n’ai personne d’autre avec qui prendre un café une semaine de plus. Et puis tu as quand même des dossiers à traiter qui sont arrivés durant ton absence.

— Attends, me fais pas rire… On est la dernière semaine de juillet. On sait tous les deux très bien que c’est la pire semaine de l’année pour essayer de fourguer de nouvelles assurances à nos clients : ils sont tous en vacances ! En plus, je sens que je commence à tourner la page Charlotte, et qu’une semaine de plus sans retrouver les murs que j’ai partagé avec elle pendant plusieurs années m’aidera à progresser. Et je te rappelle que j’ai encore un stock certain d’heures supplémentaires à récupérer !

— Bon, OK… prends la ta semaine supplémentaire. Mais tu me reviens en forme, prêt à faire péter tous les scores !

— Merci ! Je te reconfirme cela définitivement lundi matin, je dois encore voir avec quelqu’un ici si c’est possible.

— Attends, attends… Voir avec quelqu’un ? Tourner la page de Charlotte ? Il y a baleineau sous gravillon là… Tu as rencontré quelqu’un durant tes vacances ?

— Mais non, ballot, c’est avec l’Auberge que je dois voir s’il reste des chambres disponibles pour la semaine prochaine.

Bon, ça, c’est fait… Il faudra quand même que je demande à Ann-Kathrin si elle souhaite que je reste, ou si elle préfère que je m’en aille à la date prévue.

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/562

Haut de page