Informations sur l’accessibilité du site

Joseph Midaloff

Chambre 6

Dimanche matin

Salut ma Julie,

J’ai commencé la mission. C’est un peu spécial mais je ne pourrai pas t’en parler avant de rentrer, ils m’ont fait signer des papiers sur l’honneur. Surtout, comme tu vas piquer ton bœuf quand tu sauras (et là tu auras raison) je préfère être là pour te raconter tous les détails.

À propos de piquer ton bœuf, faut pas t’énerver pour mon mail de l’autre jour, je blaguais ! Tu ne vas pas te mettre la rate au court-bouillon pour une petite blague à cause d’une brosse à dents. C’est Virginie et Céline qui t’ont monté le bourrichon je parie. Je suis content d’avoir une femme et des filles qui ne se laissent pas faire mais des fois vous faites une montagne d’une taupinière. Il y a des trucs plus importants quand même !

Mais parlons d’autre chose. Je te disais qu’il y a une bonne ambiance dans l’auberge où ils m’ont logé, ça se confirme. J’ai pas encore repéré tout le monde mais par exemple le gars que je prenais pour le patron et qui est en fait l’homme à tout faire, il a emmené des clients à la pêche sur sa barque sur le petit lac qui est devant. Et hier il a emmené une autre cliente à Bourg pour qu’elle s’achète des fringues, avec la gamine de la patronne. Ils sont pas ordinaires ici, j’ai jamais vu ça. Remarque c’était pas plus mal qu’elle n’y aille pas seule la cliente en question. Ça a l’air d’être une brave gosse mais qui n’a pas la lumière pas à tous les étages. Et le type avec qui elle est venue, qui doit bien avoir le double de son âge, il n’a pas l’air net du tout du tout si tu veux mon avis. J’ai tous les signaux au rouge sur ce type. Note que comme il sont de Marseille, peut-être que des trucs qui veulent dire quelque chose à Stains veulent pas dire la même chose à Marseille, je sais pas, mais on m’ôtera pas de l’idée qu’il y a un loup. Ça me regarde pas tu me diras, mais cette petite nana elle a l’âge de Céline alors forcément ça m’interpelloge comme diraient les copains du cassetin.

Sinon, j’ai fait pas mal de balades en rentrant du boulot et puis hier aussi, c’est vraiment un joli coin et la bectance je te dis que ça. Quand tu auras fini de ranger ta classe et t’organiser avec tes collègues pour l’année prochaine tu devrais me rejoindre, ça te plairait vraiment ici.

Allez ma douce, je file au petit déj avant que le buffet soit ratiboisé et après je chopperai un vélo et j’irai faire un grand tour pour éliminer. Je te bise tout partout.

Ton Jojoff

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/403

Haut de page