Informations sur l’accessibilité du site

Malia Walander

Chambre 14

Un soir tranquille au milieu des autres, première rencontre avec P.Vergnes

Il arrive qu’au soir, elle dépose sur la rambarde du balcon le peu de vêtements qu’elle vient de lessiver. La Lune efface les taches d’un jupon, le linge goutte, puis ne goutte plus. Et Malia, assise, à même le ciment, profite de l’air frais.
Du ciel.
En bas, des rires. Paillardises.
Parfois des courses précipitées, un arrêt brusque.
Chuchotements.
Jeux de saison.
Les phasmes crapahutent quelque part dans la vigne qui recouvre la façade arrière de l’auberge. Olga a disparu, attirée par le peuple des grands résineux.
Ainsi le temps se dilate assez pour que la femme laisse venir à elle une pensée, qui en colporte une autre, et ainsi de suite.
L’esprit, libre.
Le corps, relâché.

Seule.

Elle n’a pas l’habitude des vacances.
Elle n’a pas plus les codes sociaux qui pérennisent les rencontres.
Si elle se réjouit à l’idée de rencontrer du monde, Malia ne livre pas grand-chose d’elle-même. Donner le change, s’intéresser aux gens, c’est facile.
Eux, tout heureux d’être le centre d’intérêt, en négligent l’échange. Dans le parc, elle a parlé avec une jeune femme : Claire Obscurs. Belle sensibilité, un attrait pour les arbres, évident. Quand c’est arrivé, Malia récitait un poème d’Apollinaire. En fin de journée, elle a croisé un homme plein de politesse, très timide, devant la bibliothèque. Elle venait d’emprunter un guide du savoir-vivre.

Maintenant elle repense à sa journée : Ainsi ce résident : Vergnes (ou Vernhes ?)… Croisé près de la table de ping-pong après le dîner. Un résident fanfaronnait devant un parterre de groupies : la jeune actrice, pour une fois en tongs, la voisine immédiate de Malia, Calliste, seule cette fois, et la pétulante Pâquerette, multipliant les vivats… Il arriva aussi une petite nana aux cheveux de barbe à papa et Claire, la fille rousse, mignonne). Le joueur, plein de bagout venait de battre à plates coutures pour la quatrième fois son adversaire, confus de ne pas avoir le niveau du pétillant pongiste.
Vergnes était en retrait, et cette distance n’échappe pas à Malia.

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/306

Haut de page