Informations sur l’accessibilité du site

Éric Javot

Chambre 16

Tel est aphone qui croyait prendre

Je n’aurais pas dû décrocher ; quand Bernard téléphone, je me dis toujours ça…

Avant de décrocher !

 

- Bon, alors le fainéant, heureux ?

- Hein heu oui… Ça dépend pour quoi ?

- Ben pour Pierre, il ne t’a pas dit? Je ne suis pas son père…

- Il ne connaît pas sa chance !

- Tu peux toujours causer puisque ce n’est pas toi non plus !

- …

- Allo ?

- Oui, heu ben c’est qui alors ?

- Un illustre inconnu qui répondrait au doux patronyme de Robert ! Désolé pour toi mon vieux, mais ce n’est pas encore ce coup-ci que tu seras papa !

-  Va savoir mon bon Bernard, va savoir !

- Bon et sinon ! Tu rentres quand ? Parce que je ne sais pas si tu es au courant, mais officiellement c’est fini les vacances ! Je t’ai pris un rendez-vous avec Benoît ; dîner ou déjeuner ? Bon, tu m’as pondu un truc ? C’est bien j’espère, il faut que tu m’envoies ça ! Donc on dit jeudi chez moi ! Tu connais déjà le nom pour son rôle ? Tu as bien pensé à lui parce que…

 

J’avais posé le téléphone sur la commode avec le haut-parleur, quand Bernard refaisait son monde, on ne pouvait plus l’arrêter ! Élisa me regardait d’un air navré, à moitié mort de rire.

 

- Tu sais, c’est important le nom d’un personnage ! Tiens regarde Francis Veber et son François Pignon ! Il est partout ! Dans ses pièces de théâtre et dans ses films ! Donc oui, tu ne peux pas l’appeler n’importe comment ton personnage ! Il s’appelle comment ?

- Camus !

- Camus ? Comme le producteur de Johnny ?

- Non, Camus comme Albert, le grand, le prix Nobel !

- Ah, mais je t’arrête tout de suite là ! Franchement je ne vois pas Poelvoorde dans la peau de Camus !

- Confidence pour confidence, moi non plus ! Ça sera un film basé sur sa liaison avec Maria Casares ! Je ne sais pas encore qui pourra jouer Camus, mais pour Maria, le casting est déjà fait !

- Bon, tu crois vraiment que tu vas attirer du monde avec ça ? Et sans Poelvoorde ? Nan parce qu’il me le faut, je lui ai promis, et puis il est bankable !

- Ah ben oui puisque tout ça va se passer dans une Auberge perdue au fin fond d’un parc jurassique, avec un russe fou qui rejoue Titanic sur une barque en chantant du bel canto, tandis qu’une serveuse marseillaise à l’accent chantant rencontre un petit prince !

- Qu’est-ce que tu racontes ? Tu as bu ?

-  Tiens et pour Benoît, je sais ! Ce sera le chevalier servant de notre prince fou ! Tu rajoutes un gars à l’air patibulaire (mais presque !) qui cause qu’en citation, de deux homos joyeux et espiègles, d’un syndicaliste rouge sorti tout droit d’un roman de Zola et de sa femme avec qui il semble faire qu’un ! Une gamine espiègle, un peu mascotte du lieu, un personnel bourru, mais attentif, des poules et des vaches, une ferme, un toucan, des renards. Pour les licornes j’hésite encore un peu, à cause du côté vraisemblance !

- Ah non, j’y suis ! Tu te drogues Éric, c’est ça ? Tu te drogues !

- Oui, je me drogue à l’air du Jura et à l’amour !

- L’amour ? Qu’est-ce que tu racontes ?

- Eh bien je t’ai dit j’ai rencontré la future Maria Casares, June East une grande actrice, futur prix d’interprétation, mais pas que…

- Holà ! Tu t’emballes là, je crois ! Et d’abord elle ressemble à quoi ta June ? Elle a déjà fait quelque chose ? Au moins elle à un agent ?

- Alors coté agent, je suis tranquille c’est Pollux, rien que ça, pour toi ça devrait être gage de qualité ! Ensuite, tu vois Lauren Baccal ?

- Ben oui, évidemment…

- Eh bien c’est dans le genre, mais en beaucoup mieux ! Et côté projet, mis à part le prochain Nicole Garcia qu’elle vient de décrocher, nous prévoyons de passer quelques jours à Venise la semaine prochaine…

- Mais tu rentres quand alors ? Et mon scénario ? Je dis quoi à Benoît moi !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/1086

Haut de page