Informations sur l’accessibilité du site

Vernon Tardif

gouvernante

Tentation jurassique

Je me demande vraiment si elle est sympa. Non mais tu parles d’une question à la con ! Le mec, je lui explique que ma boss me propose un CDI, et c’est tout ce qu’il trouve à répondre ?! Ça veut dire quoi, ça, d’abord, Samir ? Que pour me proposer un job à l’année, des responsabilités en plus, il faut être trop bon, trop con, comme on dit chez les cyniques ? Et si on disait, pour voir, que Jeanne trouve que je suis bon, dans mon job (en plus d’être sympa) ? Qu’elle sent qu’elle peut compter sur moi (et pas seulement pour être sympa) ? Je sens que je m’agace, tiens, passons à autre chose.


Le barbecue est de retour ! Avec encore plus de monde que la fois précédente. J’ai compté, je crois 16 participants au maximum de l’affluence, dont deux Côme. Il m’a surpris M. Côme, d’ailleurs. À un moment, il était comme… détendu, il m’a bien semblé.

Le poisson, en général, ça me fait pas rêver, mais ce sandre à la braise (vous l’avez ?) c’était quelque chose ! Je crois que le meilleur c’était le récit de sa capture. Il fallait voir Adèle et Nicolas rejouant la scène à chaque nouvel arrivant, s’entraînant… ils font la paire tous les deux. On pourrait les croire cousins tant leur complicité saute aux yeux.


J’ai dit à Jeanne que j’allais réfléchir à sa proposition. D’abord pour ne pas avoir l’air de se jeter dessus. Ensuite parce que c’est une vraie responsabilité. Je devrai accompagner les nouveaux dans l’équipe. Devenir un référent. On ne peut pas dire que Samir m’ait aidé à prendre une décision. Mais le pique-nique a emporté le morceau.

Je ne veux pas quitter ça. Je veux ces moments-là dans ma vie. Je veux être aussi sympa que Jeanne. Je veux me faire naturaliser Jurassien, Gastonnien, Lalochérois, Ritonnien, Luluque et Natoussois ! J’y suis, j’y reste, comme disait l’autre.


Samir,

Je crois que je suis cuit. Ils m’ont eu. À l’usure. À coup de barbecue, de boissons, de sourires, de banquettes improbables (photo). À coup de patience, de complicité, de lac et de sapins… d’air peut-être.

Mais je suis pris, je vais signer, en prendre, si j’ai de la chance, pour des années de sapins et de vin de paille.

C’est vraiment pas la Corse ici. En fait, c’est mieux, c’est tellement plus sympa !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/1016

Haut de page