Informations sur l’accessibilité du site

Éric Javot

Chambre 16

Le grand brun avec une chaussure noire

Comme un ouragan, la tempête en moi, a balayé le passé.

- Alors heureux ?

- Oui… heu…Oui… Enfin… Heu… Élisa, on avait dit plus de baffes ! Là !  Et toi ? Heureuse ?

- Heu oui… Non… En fait je ne sais pas trop…

- Ah … Ok… Excuse-moi, je vais prendre une douche…

- Avant le déjeuner ?

- Ben oui, pourquoi ?

 

XX.Int.Jour/Salon hôtel de Luxe :

 

Lauren attend dans le salon que Richard finisse sa douche, elle tourne en rond, fait des allers-retours sur le balcon. Des bruits d’eau se font entendre. On écoute Richard chanter  faux à travers la porte.

 

Richard (en mauvais anglais prononcé à moitié à la française)

Singuing ininzering  just Singuing ininzering

Vat e glorious filing am happy againeu

Singuing ininzering Singuing ininzering

Solémio…oh mon bateauuuuuu oh oh…

 

Les bruits d’eau s’arrêtent, mais Richard continue de chanter.

La porte s’ouvre. Richard sort, se prend les pieds dans le tapis et s’écroule par terre. Très digne; il se relève.

 

Lauren (un ton entre rire et inquiétude)

Richard tu es sûr que ça va ?

 

Richard (réajustant sa serviette)

T’inquiète, je gère !

 

Richard s’approche du lit, prend sa chemise de pyjama et commence à l’enfiler.

 

Lauren

Heu Richard on va déjeuner là !

 

Richard

Hein ? Ah oui… Bon alors, la chemise blanche ou… La blanche ?

 

Richard enlève la veste de pyjama et met la chemise blanche. Il enfile un caleçon et commence à mettre ses chaussures…

 

Lauren

Tu ne mets pas de pantalon ?

 

Richard

Hein ? Heu si bien sûr ! Oui, c’est bien un pantalon…

 

Richard finit de s’habiller, il essaye de mettre une chaussette en restant debout en équilibre sur une jambe. Pour ne pas chuter il commence à sauter à cloche-pied et finit, emporté dans son élan, par tomber sur le fauteuil la tête en avant.

Il se relève, toujours digne, enfile une basket à un pied et une chaussure en cuir noir à l’autre sous le regard amusé de Lauren.

 

Richard

Voilà, je suis prêt, j’ai une de ces faims moi ! Allons-y !

 

Richard rentre dans la salle de bains, puis en ressort toujours digne réajustant sa veste et montre la porte du placard.

 

Richard

C’est par là…

 

Il ouvre le placard et se prend une valise sur la tête. Lauren regarde le spectacle d’un air ébahi. Richard se frotte le haut du crâne avec sa main et fait un grand sourire. Il trouve enfin la bonne porte, l’ouvre , la tient en faisant une révérence invitant Lauren à sortir. Elle passe devant, Richard referme la porte derrière lui un peu violemment. La poignée lui reste dans la main. Les murs commencent à s’écrouler d’un bloc, un à un vers l’extérieur, la scène est plongée dans un grand nuage de poussière. Quand elle se dissipe, il reste le couloir du deuxième avec Richard et Lauren dessus qui regarde autour d’eux. Au rez-de-chaussée, on aperçoit le restaurant intact avec les clients qui ont arrêté de manger et qui regardent notre couple bloquer deux étages au-dessus.

 

Richard

M’enfin !!! Pas fou non ?

 

Couper

Je me demande si c’est pas un peu gros là ?

 

 

 

Arrivé célibataire endurcit, deux mois après, je repars en couple avec deux gamins !

Elle est pas démente la vie ?

Ils mettent quoi dans l’air du Jura ?

Haut de page