Informations sur l’accessibilité du site

Éric Javot

Chambre 16

Le cercle des YouTubeurs disparu

Le temps s’est franchement rafraîchi ces derniers jours ! Avec la pluie qui rapplique régulièrement, j’ai été me réfugier sous la véranda. J’aime entendre le plic des gouttes sur le toit, qui quelques fois tourne à la vraie cacophonie !

 

Élisa avait une course à faire en ville, la patronne aussi, du coup elles sont parties ensemble ! Il m’est avis qu’elles vont pouvoir couper l’autoradio ! Ça va papoter grave !

 

J’étais plongé dans la lecture du Canard Enchainé que quelqu’un avait laissé traîner là quand Adèle a débarqué tenant une tablette à la main.

 

- Bonjour, Éric, je voudrais te montrer les vidéos que j’ai prises à Paris ! Je peux ? Ça va pas t’embêter ?

- Bonjour Adèle, tu ne me déranges pas, montre-moi cela.

- Il y a Nicolas qui doit venir aussi.

- Nicolas ?

- C’est un nouveau, il est super cool, il veut devenir Youtubeur !

 

À ce moment-là, Nicolas est entré dans la pièce tenant son téléphone à bout de bras, droit devant lui, regardant fixement l’écran : « Alors là, on entre dans la véranda, où l’on voit vachement bien le lac au fond, attendez je vous montre »

Il appuie sur l’écran pour passer sur la caméra frontale, balaye un peu le paysage puis recommute en mode selfie.

« Comme là il pleut, c’est un peu plus galère ! Sinon il y a là, un grand réalisateur pour vieux, il parait que c’est une star d’après mes parents et puis à côté il y a ma pote Adèle qui est super sympa ! ». Nicolas s’approche, se met entre nous pour faire un selfie filmé à trois. « Allez, les amis, je vous dis à bientôt ».

 

- Belle entrée en matière, jeune homme, mais attention de toujours demander leurs autorisations aux gens que vous filmez ! Surtout si vous diffusez après !

- Bonjour, M’sieur, ouaip, là je m’entraîne, je veux faire un vlog pour les potes, si vous avez des conseils !

- OK, on voit tout à l’heure, déjà on va regarder les rushs d’Adèle !

 

Celle-ci fouille dans sa tablette, puis nous montre une vidéo prise de l’intérieur de la cabine d’un métro. Le train fonce dans le tunnel, les petites lampes défilent sur les côtés, devant, un point de lumière grossi de plus en plus, une station. La rame ralentit puis s’arrête. On entend en voix off les commentaires de la conductrice « tu vois j’ouvre les portes avec ce bouton » et Adèle filme la main qui appuie dessus. Puis le métro repart, tunnel, lampe, station, bouton, tunnel ; et là, Adèle tourne la caméra derrière elle pour filmer le wagon à travers la vitre. On y devine Madame Lalochère et un autre homme qui font coucou de la main à la caméra.

- Alors tu en penses quoi ? Me demande Adèle…

- Et toi tu en penses quoi ? Si on demandait à Nicolas ?

- Heu… Ben c’est trop cool de pouvoir être dans la cabine du conducteur, ça peut faire plein de followers ça ? Nan ?

- Hum oui bien sûr, mais à condition de ne pas les ennuyer ! Là, ce que tu as filmé, ça s’appelle un travelling avant, c’est-à-dire que la caméra avance vers l’avant. Le problème c’est que c’est long, donc si tu veux que les gens accrochent, il va falloir raccourcir, ne garder que le meilleur. À ton avis Adèle, que faut-il garder ?

- Je dirais quand je me retourne pour filmer maman et tonton dans le wagon ?

Voilà, ça, c’est un panoramique à 180 degrés ! Et effectivement c’est le meilleur moment. Donc tu pourrais commencer ton plan par le doigt sur le bouton qui ferme les portes, début du tunnel et hop maman et tonton !

- Super, il y a un petit logiciel pour faire ça sur l’ordinateur de maman…

 

On a ensuite revu quelques autres vidéos qu’elle a faits et commencé tous les trois à imaginer un montage.

 

- C’est super je ferai ça ce soir, comme ça, je pourrais l’envoyer à papa, pour lui montrer Paris

- Ah ? C’est pour envoyer à ton papa ? Heu et bien, je crois qu’il sera très content, les papas, ça aime bien recevoir des nouvelles de leurs filles !

- T’as des enfants toi ?

- Heu… Non… Bon à toi Nicolas, montre-nous ce que tu as filmé !

 

Ah ben là, les aminches, une catastrophe ! Autant Adèle a un œil qui ne demande qu’à s’aiguiser, autant là, c’est l’exemple frappant de toutes les erreurs à ne pas faire ! Contre jour, images qui bougent, mal cadrées, panoramique trop rapide ; si le gamin publie ça en l’état, moi je vous dis qu’il va y avoir du mal de mer dans les chaumières !

 

- Bon… Alors Nicolas, la première chose c’est que tout ça, ça bouge énormément, reviens au début, voilà, fait play…Stop…

 

Et j’ai commencé à lui énumérer, les défauts, à expliquer :

play-stop, le cadrage play-stop, là, tu vois on appelle ça un contre-jour, play-stop, tu as compris ce que tu as dit ? Il faut que tu fasses gaffe à ta prononciation, Play-stop, ça bouge trop, stabilise-toi…

 

Je regardais le gamin sans trop savoir si ce que je lui racontais l’intéressait ou si je le gavais au plus haut point. Il ne disait pas grand-chose, que quelques « ah ! OK ! Ouais » et autre « cool ! » Heureusement qu’Adèle semblait beaucoup plus attentive, posait des questions, rebondissait, sinon j’aurais eu l’impression d’être un vieux con en train de radoter !

 

- Ça va Nicolas ? Je te saoule pas trop ?

- Nan, msieur c’est sympa, mais hyper dur votre truc.

- Mais je t’aiderai si tu veux, répond Adèle.

- Mais moi ce que je voudrais c’est faire un truc badasse, un peu comme Furious Jumper… Attends-je vais te montrer…

 

Nicolas cherche un truc sur son téléphone et lance une vidéo avec un mec hystérique qui s’égosille à commenter des jeux ! Je remarque surtout que coté image, il ne se fait pas trop chier, ce sont juste des recopies d’écran…

- Ah oui, mais là, Nicolas, il faut surtout travailler ta diction, c’est un boulot de comédien ! Il faudrait que tu prennes des cours de théâtre.

- Ah ouais, je crois qu’il y a une option au collège ! Mais pour l’image je voudrais un truc fun pour avoir plein de followers tu vois… Pour ça je me disais que le métro tout à l’heure, c’était cool !

- Alors d’abord, faire une vidéo de métro quand tu n’habites pas Paris c’est pas pratique, et puis après, tu risques de vite lasser les gens ! Regarde sur YouTube justement, tu trouves plein de vidéos, faites de la cabine, tout le long d’une ligne ! C’est chiant au possible ! Non, si tu veux le succès, soit original ! Sur ta façon de filmer, de parler ! N’imite pas les autres ! Sois toi ! Attends !

 

XX.Int.Jour/Véranda :

 

Richard est en train de donner son cours de cinéma, la véranda est pleine d’élèves, soudain il monte sur la table.

 

Richard

Pourquoi est-ce que je monte là, qui peut répondre ?

 

Nicolas

Pour vous grandir?

 

Richard

Non ! Merci d’avoir joué ! Je monte sur table pour ne pas oublier que l’on doit sans cesse tout regarder sous un angle différent !

 

Richard tourne sur lui-même lentement en observant la pièce puis reprend

 

Richard

Oui, le monde est différentes vues de la table !

Vous ne me croyez pas ? Venez voir vous-même, venez… Allez venez !

 

Les élèves montent un à un sur les tables…

 

Richard

Dès qu’on croit savoir quelque chose, il faut l’observer sous un autre point de vue même si ça paraît inutile ou bête !

Il faut essayer ! Quand vous regardez une vidéo, ne laissez pas le YouTubeur décider pour vous ! C’est à vous de décider, de trouver votre propre voix !

Mais il ne faut pas attendre qu’il soit trop tard !

Plus vous tarderez, moins votre voix pourra se faire entendre !

 

Lauren

Ben Richard qu’est-ce que tu fous sur cette chaise ?

 

COUPER

Nan, mais qui a laissé entrer des spectateurs ?!

—————

 

Élisa et Jeanne venaient d’entrer dans la véranda et observaient le spectacle entre réprobation et hilarité. J’étais là, debout sur une chaise, en train de soliloquer devant les deux gamins morts de rire également juchés sur la leur !

 

- Les enfants, le cours est terminé, la suite au prochain numéro, avec grand plaisir ! Adèle, j’espère que tu me montreras le montage final, quant à vous jeune homme, vous pourrez me compter parmi vos nombreux followers, si vous désirez bien sûr, un vieux barbon comme moi !

 

Et je sautais de ma chaise, pas si alerte que je l’aurais voulu ! Nicolas s’approcha de moi et avec sa main tapa dans la mienne.

- Check mec, t’es vraiment trop cool pour un vieux ! Ta femme là, elle est bien comédienne sur Netflix ?

- Heu oui, elle est comédienne

- Ha cool…

 

Il s’approcha de June et lui demanda : « Ton mari nous a appris plein de trucs trop cool, tu peux m’apprendre à trouver mon style, comme Furious Jumper ? »

 

Je me demande encore ce qui m’a le plus surpris, si c’est le « ton mari » ou ce qui a suivi…

 

 

Haut de page