Informations sur l’accessibilité du site

Pétronille Delatour

Chambre 18

Un clerc obscur

Mardi 25 août 8:40

La nuit de dimanche à lundi, je n’ai pas bien dormi. Ce changement de rythme ne me convient pas. Je suis sortie prendre un peu d’exercice à 1:30. La nuit était claire et l’air frais. Quelques foulées plus tard je me sentais disposée au sommeil.

En rentrant vers 2:30 j’aperçus, assise au balcon de la chambre qui jouxte la mienne (la 19) une jeune femme, emmitouflée dans un gros pull, le dos appuyé au mur. Un écran éclairait son visage. Elle était pâle, ne paraissait pas en bonne forme et semblait défaillir. Un malaise peut-être, une chute de tension ? Il m’a semblé entendre un gémissement ou deux. J’ai hésité à lui porter secours, à demander de l’aide au veilleur de nuit, à me manifester. Il est fort délicat de s’adresser de front à des personnes auxquelles on n’a pas été présenté. Je suis remontée dans ma chambre, au sortir de la douche 20 minutes plus tard, je me suis discrètement penchée vers son balcon. Elle n’était plus là. J’étais soulagée. Elle dormait sans doute.

J’essayerai de prendre, avec discrétion, de ses nouvelles prochainement.


Cette nuit fût meilleure. Ce matin, charmante mise en jambe jusqu’au village, départ 6:26, 4km 624m course légère, 23min 12s. Quatre séries de pompes classiques, trois séries en diamants, douche fraiche, petit déjeuner léger.

Début de journée fort agréable, puis vint ce contrariant appel.

– Allo, Madame Delatour ?

– Oui c’est bien moi, bonjour, à qui ai-je l’honneur ?

– André Robert fils, clercs de l’office notarial Robert et Robert à Pollox je vous contacte de la part de Maître Robert qui souhaiterait reporter votre rendez-vous de ce jour à 16:15 au jeudi 26 même heure à l’office.

Cette jeune voix enchaînait les syllabes avec une célérité digne d’un HM-MP5 et ses rafales de 3 coups. Sans jamais respirer et sans articuler.

– Plait-il ?

– Heu… Le rendez-vous avec Maitre Robert reporté au jeudi 26. Cela vous conviendrait ?

– Maître Robert est-il souffrant ?

– Non, non pas du tout, mais il y a… heu… des complications.

– Quelles sortes de complications ?

– Des complications… compliquées. Enfin, ce n’est pas simple, mais je ne sais pas vraiment. Il m’a dit de reporter.

Il ne sait pas vraiment ? Qu’est-ce donc que cet office ?

Pourquoi mère a-t-elle cru bon, du fond de sa bascule, de confier cette toute petite partie de ses affaires et ce testament complémentaire, au Notaire de POLLOX, bastion rural d’illettrés et de crétins de toutes sortes !?

Reprends-toi Pétronille, ces gens sont simples, certes, mais ils ont droit comme tout un chacun à ta considération. Ils ne sont pas fautifs, ils n’ont pas eu ta chance. Sois juste Pétronille, dirait le général.

Redresser le torse, abaisser les épaules, inspirer longuement, expirer prestement.

Nous sommes convenus de reporter l’entrevue au jeudi 26 août, 16:15, 18 rue de la Mairie, en face de la fontaine, Office de Maître Robert, Notaire de son état.

Il est préférable je crois d’en informer par téléphone notre fidèle Émile qui saura, mieux que moi, transmettre au général ce fâcheux contre-temps.

J’ai vu tout à l’heure qu’un sentier de 6 km nommé l’éreintante débutait tout près d’ici. Le nom me plaît. Une ou deux boucles à vive allure seront, sans aucun doute, du meilleur effet sur mon mental et mon physique.

Du nerf Pétronille, dirait le général.

1, 2, 3

1, 2, 3

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/904

Haut de page