Informations sur l’accessibilité du site

Calliste Saunier

Chambre 3

Pareil mais différent

Nous revoilà.

C’est étrange de revenir en couple à cet endroit qui a vu naître notre histoire. Étrange aussi ce changement de chambre : la même qu’à mon premier séjour, mais juste en dessous.

Touchants, le sourire de Madame Lalochère au téléphone, puis, à notre arrivée, touchante la petite attention d’Henri qui avait déjà installé le guéridon sur le balcon. Étonnant mais radieux, l’accueil de Natou devenue membre du personnel ! Hâte du grand sourire de Gaston, de la pétulance d’Adèle qui nous harcèle de questions pour savoir quand revient sa copine Mathilde (oui, oui, elle va venir).

Ça fait aussi un bien fou de se poser après ces dernières semaines.

De mon côté j’ai signé l’essentiel des papiers pour ma rupture conventionnelle. J’ai laissé mon avocat négocier le montant, j’ai cru qu’il s’était trompé en m’annonçant ce qu’il avait obtenu. J’ai bien fait de lui faire confiance, ça représente plus du double de ce que je visais. De quoi voir venir et me lancer un peu de mon côté.

J’ai mis en location mon duplex à Paris et j’ai pris un grand appartement dans les quartiers nouvellement rénovés de Marseille, près des anciens docks. Si la vie marseillaise me plaît (et je l’espère bien, depuis le temps que j’y songe !) je chercherai à acheter, sans doute, mais pour le moment je me régale de l’immense terrasse et de la baie vitrée avec vue sur la Méditerranée, les bateaux qui entrent et sortent.

Quand Artus est venu la première fois il a passé une heure à regarder le paysage en disant à intervalles réguliers “mais… mais ça bouge”. Ça va lui faire du bien de changer de ses montagnes, tiens !

En attendant c’est suffisamment près de Forcalquier pour qu’on passe facilement beaucoup de temps ensemble tout en le laissant bosser pour son exposition, être présent pour Mathilde. Et je serai à pied d’oeuvre pour mettre quelques fers au feu à la rentrée pour ma nouvelle carrière en free lance.

C’est fou comme cette vision du lac et des sapins fait remonter à toute vitesse les souvenirs des semaines écoulées…

En attendant, on va profiter l’un de l’autre, le Jura ne quittera pas la pose le temps d’une sieste et d’un dîner (car oui, Artus a décidé d’intégrer le massif du Jura à son expo !).

J’ai croisé la petite June (enfin Élisa) qui était déjà là en juillet. Elle a l’air radieux, j’espère qu’on aura l’occasion de se parler un peu, cette fois ! Et donc, la jeune Marseillaise, Natou, est passée de résidente à employée. Il faut que je lui demande des bons plans Marseillais pour mon installation. Et puis les cours de conduite avec Gaston ! J’en peux plus de galérer sur la route entre Marseille et Forcalquier !

Un séjour suit l’autre mais je démarre celui-ci bien plus enthousiaste que le précédent ! Mon abruti de psy ferait son sourire de chat à l’idée qu’il m’avait prévenue :)

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/910

Haut de page