Informations sur l’accessibilité du site

Éric Javot

Chambre 16

Comme un dimanche

Un vent, vl’a que June me met un vent maintenant ! Je lui ai juste dit qu’il fallait qu’on y aille, qu’il était l’heure et quand j’ai voulu lui faire un bisou… elle a tracé direct dans sa piaule sans me calculer, genre « bouge de là, t’es sur ma route et t’as rien à y faire ».

 

- Heu… Bon ben j’y vais.

- Oui, oui, vas-y je vous rejoins plus tard.

- Tu veux que je t’attende ?

-  nan… Va je te dis, j’arrive dans pas longtemps, y’a pas le feu au lac…

 

Donc madame fait la tronche, sans aucune raison, du moins à ma connaissance. De toute façon inutile de lui en demander la cause ; tant que la pâte n’est pas levée, aucune chance d’avoir du bon pain !

 

Du coup, je me suis pointé seul sur la plage. Les agapes prenaient bonne tournure ! Joseph et Henri, ainsi qu’un autre membre du personnel avait organisé les choses aux petits oignons.

 

M’est avis qu’il va pas y avoir grand monde au restaurant à midi !

 

Le temps que j’explique que June arrive, ben elle était là, toute guillerette comme si de rien n’était…

 

Souvent femme varie et tutti quanti…

 

XX.Ext.jour/plage du lac :

 

Un barbecue dans un demi-bidon est installé sur la plage Jojoff est en train de préparer les côtes de bœuf en les recouvrant de gros sel. Intrigué, Richard s’approche de lui.

 

Richard

Beaux morceaux, au moins 2 kg par pièces !

 

Jojoff

Ah oui, ils ne se sont pas moqués de moi à la ferme ! Mâturés aux petits oignons, il parait !

 

Richard

Et vous faites quoi avec le gros sel là ?

 

Jojoff

 

Ah ça  ? Alors c’est un truc de famille, tu badigeonnes ta bidoche de gros sel sur chaque face et hop sur la braise !

 

Riton (qui passe à côté d’eux)

Je suis curieux de goûter ! Une bière les amis ? Elles sont toutes fraîches du lac !

 

Richard

Je veux bien merci

 

Jojoff

Ah oui tiens, il fait chaud au barbecue, faudrait voir à pas se déshydrater !

 

Richard

Et ce n’est pas trop salé ?

 

Jojoff

 

Que nenni, tu m’en diras des nouvelles, le Jojoff il a pas pour habitude de faire dans l’immangeable, il sait soigner ses clients.

 

Riton apporte les bières, les trois trinquent en tapant le goulot des bouteilles

Couper

 

Le fait est que c’était délicieux…

On se serait cru entre amis de vielles dates, l’après-midi s’improvisa entre papotage, danse et tentative de badminton pour faire plaisir à la fille de la patronne qui était venue avec Natou.

 

Je crois que je le tiens mon scénario populaire, un beau film choral avec tout le gotha des acteurs français, un truc qui va mettre à genoux « Les petits mouchoirs ». Et même que certains pourraient jouer leur propre rôle ! Joseph, je suis certain qu’il serait génial devant une caméra…

 

Faudra que j’en cause à June, je suis curieux de savoir ce qu’elle en pense ?

 

Haut de page