Informations sur l’accessibilité du site

Hugo Loup

Chambre 19

Pirouette


Je suis pressée d’être à demain. Pressée de retourner à la clairière de Gaston. Pour ouvrir son enveloppe. Il est clair que ce n’est pas par simple gentillesse. Ne pas chercher. Attendre le bon moment au bon endroit. Et tout s’éclairera. Tout deviendra simple et évident. Simple… Evident… Enivrant cette idée…


— Bonjour, Hugo. Vous êtes resplendissante.
— Bonjour, Gaston. Merci.
— …

— Vous êtes nue sous cette robe, n’est-ce pas ?

J’ai rougi. Non pas de cette remarque-là à un moment incongru. Plutôt de voir qu’il m’avait percée à jour. Encore une fois cette impression.

Retour arrière…
Comment en suis-je, en étions-nous arrivés là ?
Tout commença, un jour d’automne, quand mon père, jeune homme timide et un peu gauche, se prit les pieds dans le sac d’une jeune fille qui allait devenir ma mère, et renversa son café sur son pull en angora blanc, tout neuf.
Ah non ! Je devrais commencer bien avant…
Comment les siens se sont-ils rencontrés ?

Comment ça ce n’est pas drôle ? Comment ça ce n’est pas ce que je dois écrire là maintenant tout de suite ? Comment ça je dois rester sérieuse ? Comment ça l’humour surtout le mien qui est nul n’a pas sa place ici là maintenant tout de suite ?
Fais chier Hugo ! J’écris ce que je veux d’abord.
Fais chier Hugo ! Bon ok ok ! Tu veux que je raconte pour plus tard ? Quand je serai vieille et seule laide, assise dans mon fauteuil, mon tricot dans les mains et un chat sur les genoux (ou alors le contraire) ?
Fais chier Hugo ! Tu veux que j’écrive comment ma journée en était arrivée là, comment j’ai vécu ce moment et ceux le précédant, tous mes ressentis, toutes mes émotions ? Tu veux la suite aussi ?
Fais chier Hugo ! Sauf que moi je ne suis pas prête. Pas prête à mettre des mots sur tout ça. Pas prête à les mettre sous forme de petits signes à l’encre violette.
Fais chier Hugo… Fais ch… Hugo… Fais… Hugo ! Hugo ?

Mais pourquoi je me parle à moi-même ? Pire ! Pourquoi je m’écris à moi-même ?
Fais chier Hugo !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/754

Haut de page