Informations sur l’accessibilité du site

Diane

Chambre 2

Larguez les amarres!

Je ne réalise toujours pas ce que je viens d’accomplir. Et pourtant c’est bien moi que j’ai entendu dire Oui, oui, pour une personne, 3 semaines. L’aubergiste, qui en doit en voir passer des comme moi, n’a pas bronché. Mais j’ai bien vu à la furtive petite lueur dans ses yeux quelle avait compris. Je lui en suis reconnaissante d’avoir continué comme si de rien n’était.

Maintenant que j’ai refermé la porte de la chambre et que je pose ma valise, j’ai l’impression de m’évader pour de bon. A mesure que je range mes affaires dans l’armoire, je défais un à un les cordages qui retiennent mon navire à quai. Me voilà prête à voguer, à me laisser porter. Je ne veux plus avoir à planifier, organiser, anticiper !

Je me lance dans l’exercice périlleux de la traversée immobile du Jura. Mon navire est suffisamment spacieux pour m’accueillir moi et mes mini-Moi : l’Aventurière, la Peureuse, la Dévouée et la Spirituelle. Aujourd’hui c’est l’Aventurière aux commandes.

Enfin vient le moment tant convoité depuis mon départ. Je sors la pièce maîtresse de ma valise : une bouteille de Dom Pérignon et ses multiples couches d’emballage isotherme. Puis, le paquet de papier bulle qui renferme une belle coupe subtilisée dans le vaisselier de la maison. Aie ! Me voilà projetée en odorama dans mon salon. J’aurais dû acheter une coupe spéciale pour l’occasion.

Le champagne déborde un peu sur le sol malgré mes précautions. Tant pis, me dit l’Aventurière, il faut bien baptiser le navire avant d’affronter la pleine mer !

C’est parti pour la première étape de mon voyage : une bonne cuite pour me déboussoler ! Perdre le contrôle, lâcher prise… Je vais, par précaution, rapprocher le lit de la porte de la salle de bain pour éviter de vomir partout. Il ne faudrait tout de même pas faire mauvaise impression dès le premier soir ! Ah ça y est La Dévouée qui rapplique ! Mais l’Aventurière ne veut pas laisser les commandes pour ce soir. Ah, toi, tais-toi ! Tu as le pouvoir pendant des années, alors maintenant, au placard !

Hop, une nouvelle coupette pour fêter la Dévouée réduite au silence.

Oh la la, dans quel état je vais être, moi, demain ? On s’en fiche de demain ! Profite de ta cuite ! Régale-toi de ce champagne, apprécie le calme ! Personne ne viendra te réveiller cette nuit pour un doudou qui s’est carapaté sous le lit. Fais-toi couler un bain, écoute de la musique, lis ton bouquin et ne pense à rien d’autre ! Attends que le jour se lève pour penser à demain. Tiens, la Spirituelle est venue seconder l’Aventurière.

Quand même, j’aimerais bien que demain… Non, allez, je vais prendre un bain avec ma coupe et ma bouteille !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/489

Haut de page