Informations sur l’accessibilité du site

Brigitte Audiber

Chambre 10

Révélation

Oh, je suis tellement heureuse !

Je n’en reviens pas moi-même de la force que ce séjour ici m’aura redonnée. Et vendredi dernier a été comme une nouvelle naissance. Un anniversaire de plus. Je suis re-née. 

Je ne trouve pas encore tous les mots pour dire ce qui m’arrive.

Il y a eu notre conversation en voiture, avec Gérard. 

Puis la consultation avec Docteur Sasson.

Puis les résultats d’analyse.

Puis la longue conversation tous les trois, Gérard, Docteur Sasson et moi.

Puis ce week-end et tous nos plans qui se dessinent de plus en plus clairement pour moi, la joie que je ressens de ces nouvelles incroyables, miraculeuses et inimaginables il y a un mois, de ces promesses, de la vie retrouvée, en moi, en nous, et pour le futur. 

Mine de rien, j’ai bien avancé dans mon herbier. 
Au final, je m’arrêterai à ces planches déjà prêtes, je n’ai pas besoin d’en avoir beaucoup plus, c’est mon premier, même s’il est enfantin, c’est pour moi toute seule, j’en suis vraiment très fière comme ça ! Et on le complètera, si Dieu veut, et puis Gérard a pris une tonne de photos magnifiques, il a fini par trouver le temps de les mettre enfin en ligne, je suis tellement contente pour lui de ce poids que je le causais et qui est maintenant enlevé de sa poitrine, quelle joie pour nous deux. Merci mon amour de ta fidélité et de ton courage à toute épreuve. 

Nous restons encore deux semaines à l’auberge : jamais je n’aurais crû il y a deux mois que j’allais accepter une telle échéance ! 
Et mieux encore, que j’allais me réjouir d’une telle aubaine, des repas partagés, des personnes autour de moi au moment où je dois manger, des repas que je n’ai pas moi-même “concoctés” et calculés. Jamais je n’aurais dit que je me réjouirai des résultats de ces efforts redoutés et redoutables, à répondre chaque jour à l’injonction de Blue Buddy qui me rappelle toutes les deux heures à l’ordre quelconque, jamais je n’aurais dit que j’aimerais un jour ces petits rappels comme des clins d’oeil joyeux à la vie. 

Nous allons être grand-parents ! Mais comment est-ce donc possible ? Et après ça, vous allez me dire que Dieu n’est pas plus grand que tout ? Que rien n’est impossible ? Jamais je n’aurais imaginé une telle joie et un tel miracle ! 

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/468

Haut de page