Informations sur l’accessibilité du site

Natacha, dite Natou 13

Chambre 4

Toni, le retour .

Désolée mes folovers, je vous ai laissé en plan avé Toni sur le pajot. C’est que je vous écris souvent le matin. Et ce matin-là justement, quand je vous racontais ma rando, et bé pour une fois Toni dormait encore. C’est pas possible, y doit avoir l’antenne parabolique intégré ! Pile quand je parle de lui, y se réveille et vient lire par-dessus mon épaule ! Fatche ! J’aime pas quand il fait ça ! Ça me rappelle l’école !

- Je veux pas que tu lises mon blog, ça me gêne !
-M’en fouti de ton blog, té, ta vie je la connais, tu la vis avec moi ! Je sais tout de toi, tu ne caches rien, c’est même pour ça que je t’aime. Pas de mystère, que du sincère !

Il a rigolé en m’agantant et la suite bé c’est privé.

Mais ce que je voulais vous raconter, c’est que quand je l’ai vu là, dans la chambre ! Je m’y attendait tellement pas, je suis restée cougourde. Le voyant me l’avait dit pourtant, qu’il allait revenir. En fait, je crois ben que pendant cte journée dans la montagne, j’ai oublié de l’attendre. C’est ça que je voudrais pas qu’y lise.

Lui, tout de suite y me dit :

- Bé ! Et alors ! On n’est pas contente de revoir son Toni ?

Té ! C’est là que ça m’a débloquée ! Je me suis jetée dans ses bras ! Oh fan ! Que c’était bon de retrouver ses bras ! Y m’a serré fort !

- Arrête Toni, je respire plus !
- Moi je respire à nouveau !

Plus tard, dans la soirée, j’y ai demandé quand même :

- Té ! Pourquoi que tu m’as pas donné de nouvelles ! Pourquoi que tu répondais jamais au téléphone. Rien ! pas un mot pendant 7 jours ! Fatche ! je me suis rongé les sangs jusqu’aux os !
- Oh ! Natou ! Je travaillais ! Pas de ça ! hein, pas de scène !
- Ouais ben, T’aurais pu trouver deux minutes pour un sms quand même ! C’est pas sorcier deux minutes « Mossieur je travaille » !
- Oh Natou ! On vient de se retrouver, tu me fais caguer là ! Qu’est ce qui t’arrives ?
- Y m’arrive que j’aimerais bien que tu ais de la considération pour moi.
- Qu’est-ce que c’est que ça « la considération ? »
- Ah, tu sé même pas ce que ça veut dire !
- C’est quoi ces couillonades ! là !

Il a crié d’un coup, j’ai sursauté ! Et puis juste après, il a pris ma tête dans ses deux mains, il m’a regardé et y m’a dit :

- Pas de ça entre nous, Natou ! Pas de chichi ! On se connait toi et moi, non ?

La question du voyant m’est venu « qui est Toni ? », mais j’ai dit :

- Oui, Toni !
- Tu m’aimes ?
- Oui.
- Je t’aime aussi. Point, y a rien d’autre à dire.

Et y m’a embrassé et la suite, bé, c’est privé.

Il a recommencé ce matin à courir dans la montagne. Ça me fait tout drôle. Quelque chose a changé, mais je saurai pas vous dire …

Oh faut que je vous raconte ! Hier soir, après le dîner, on a croisé une dame qui parlait avec le veilleur de nuit, Lucien je crois qu’y s’appelle. J’ai entendu qui parlait de la ferme, la dame voulait aller la visiter. Oh ça ! Voir des animaux de la ferme ! ça m’a tellement fait baver que j’ai dit :

- Toni ! Dit, on pourrait aller visiter la ferme ! Ste plait, ste plait ste plait !
- Vas-y visiter la ferme, moi je reprends l’entrainement demain matin.

Comme toujours, quand y me dit non, après y s’esbigne. L’est parti dans la chambre avant que j’ai le temps de dire ouf. Je suis restée dans le Hall à écouter la dame et Lucien et pi tout à trac j’ai fini par dire

- Dîtes madame, je pourrai venir avé vous à la ferme demain ? Mon Toni, ne veut pas m’emmener, il va courir, Il courre toute la journée ! Mais moi, ça me fait rêver d’aller voir les animaux en vré. Je suis une nine de la ville té ! C’est quand même bête à mon âge, j’ai jamais vu de vache, en vré ! Dîtes, sans vous commander hein ! si vous voulez pas ! pas de malaise ! Je demande, c’est tout parce que chez moi on dit : qui ne demande rein, n’a dégun !

Et la dame, elle souriait et elle a dit Oui !!! Je suis trop, trop trop contente ! Je vous raconterai !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/455

Haut de page