Informations sur l’accessibilité du site

Chloé Daden

Chambre 13

Tout le monde s'en fout, y a du bonheur.

Ma mère disait qu’il y a deux sortes de gens : ceux qui causent avant le café du matin et les gens bien. Autant dire que j’ai été dressée à bien la boucler avant d’avoir suffisamment infusée. Ceux à qui il suffit de se laver les dents pour être déjà tout sourire et tout bavardage me font penser à des gens qui sortiraient à poil étendre le linge sous prétexte que tous leurs vêtements sont sur le fil.

Le premier et le deuxième café, c’est pour ouvrir mes volets. Au troisième, je deviens à peu près capable de regarder les vôtres. Est-ce que vous êtes encore dans votre nuit? Avez-vous déjà mis un bout de museau dehors?

Cela dit, ce matin, j’ai failli sortir du bois à la première gorgée, parce que le café de l’Auberge est tout bonnement excellent. Une vraie surprise. Du coup, j’ai pas trop fait ma gueule de murène et j’ai même regardé autour de moi.

A part une mouflette à l’œil sagace qui a l’air comme chez elle, j’ai pas vu un seul enfant. Je crois même que je n’ai pas vu de couple, mais bon, c’est vu de dessous ma frange, hein.

Et puis, je ne suis pas Simon. Lui, c’est un vrai chien de souk, en trois minutes, dont deux passées avec les réceptionnistes, il faisait le tour de la clientèle. Il disait que dans une auberge, t’as toujours un mec qui revient de Dakar, une fille qui se dit sans cœur et un employé du fisc. Et au moins deux alcooliques.

(Ceci dit, j’ai croisé le veilleur de nuit et il me semble un bon candidat au stage de voile à Ty-Colo, hein. Mais c’est pas mes oignes )

Sur ce, je vais me baigner. Eau douce et beurre de régime, Chloé, ma vieille, t’es loin de chez toi. Mais c’est ce que tu voulais, non?

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/435

Haut de page