Informations sur l’accessibilité du site

Léandre Olsen

homme de chambre

Le mystère de la chambre dont j'ai tout oublié

J’enrage. D’un côté je dois me freiner pour ne pas faire les chambres à mon rythme habituel pour ne pas attirer l’attention sur moi. Je reste cinq ou dix minutes en plus par chambre, à regarder par la fenêtre, ou examiner les éléments de la piste “Grand Darjeeling Hotel” sur mon téléphone.

Tout ça c’était avant l’attaque dont j’ai été victime. Je me souviens précisément d’une seule chose : un objet a attiré mon attention. Il n’avait rien à faire dans la chambre de ce client. Pas du tout son genre. Totalement à l’opposé de sa personnalité. Je garde une vague impression de mystère ou de danger. C’était un objet à la fois sidérant et dangereux.

J’étais en arrêt devant cet objet, interloqué, muet de surprise quand… petit bruit sur le plancher derrière moi, foudre de douleur vive sur mon crane et puis… plus rien, un sommeil lourd comme du marbre en béton armé. Au bout d’une demi-heure environ, je me suis réveillé.

Maintenant, il va falloir parler de tout ça à la patronne sans lui parler des événements du Grand Darjeeling Hotel. Il ne faut surtout ne pas lui attirer le même genre d’ennui. D’ennuis même.

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/350

Haut de page