Informations sur l’accessibilité du site

Pâquerette Deschamp

Chambre 1

Demain je fais le grand saut

Voila presque 15 jours que je suis là, j’y suis si bien. Cela m’a permis de remonter le temps au gré des recettes de Manon, ma première rencontre avec elle, je devais avoir 5/6 ans. Une femme pétillante , la quarantaine célibataire, elle m’a accueillie dans son giron et m’a tout enseigné de la vie, les jours heureux, courir dans les collines à ramasser les herbes , les plantes médicinales, ce qui est comestible ou pas, j’allais à la petite école du village avec d’un côté les garçons et de l’autre les filles.

Que de souvenirs, elle a été plus qu’une maman, une amie, une confidente. Jamais elle n’a levé le ton, ou mis une fessée, elle avait l’art d’expliquer les choses, de parler même lorsque je revenais les collants troués, les vêtements souillés d’avoir joué ou m’être battue dans la cour ou dehors.

Jusqu’à 15/16 ans j’étais un vrai garçon manqué, grimper aux arbres, bricoler mon vélo, jouer aux foot, aller ramasser les écrevisses dans la rivière, pêcher et j’en passe et des meilleures. J’avais d’ailleurs beaucoup de copains, les filles je les trouvais un peu nunuche ( les gloussements, les cheveux bien coiffés, les robes) moi je voulais devenir mécanicienne auto, combien de fois nous avons démonté et remonté la mobylette du fils du maire.

Mes meilleurs moments étaient la pêche avec Michel d’ailleurs nous avons fini par nous marier tous les deux, que d’années de bonheur vécu ensemble et avec maman Manon qui est restée avec nous.

Demain c’est dit, je vais essayer de croiser Henri pour lui emprunter une canne à pêche , j’ai repéré un ou deux coins qui me semblent bien pour cette activité. Je l’ai vu cette semaine dans sa barque, pêchant tout en surveillant les deux gamines de l’auberge du coin de l’œil, j’en ai bien ri. La première fois que je l’ai vu, ratisser les petits cailloux devant l’auberge, je me suis dit en voilà un tatillon bourru. Puis au fil du temps j’ai revu ma manière de penser c’est un brave gars qui ronchonne mais a le cœur sur la main.

Pourvu qu’il accepte

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/322

Haut de page