Informations sur l’accessibilité du site

Paul Dindon

Chambre 3

Amoureulogue


Sylviane a un penchant pour la magopinaciophilie. Elle collectionne pour s’amuser les cartes de visite tapageuses que les marabouts en quête de pigeons glissent, imperturbables, sous les balais des essuie-glaces de France et de Navarre. Pour mes cinquante ans, elle m’a offert deux paquets de cinq cents cartes qu’elle a réalisées et imprimées elle-même. Elle s’est inspirée des vraies, elle s’est surtout inspirée des confidences que je lui ai faites sur la parenthèse de ma vie qui a duré sept ans, de l’anonymat au quart d’heure de gloire, des plateaux télé à la déconfiture, que dis-je, au fiasco total. Pour son cadeau en forme de clin d’œil réparateur, elle a fait foisonner ce grain de folie que j’aime tant.

Il m’arrive encore de distribuer ces vraies-fausses cartes de visite sans oublier d’ajouter « c’est une blague que m’a faite une amie, mais le téléphone et le mail sont corrects. » J’en ai glissée une à la p’tite June pour voir sa réaction. Elle a passé le test de confiance en conduisant “ma” vieille BM jusqu’à l’auberge, je pouvais bien lui révéler un bout de moi, même de façon énigmatique.

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/318

Haut de page