Informations sur l’accessibilité du site

Malia Walander

Chambre 14

Une drôle de pince dans les cheveux

Ah ! Il faut que je pense à remercier Madame Lalochère du bon accueil que ses gens m’ont réservé tantôt. Bien sûr, j’avais pris trop de bagages encore, pourtant je ne voyage pas si souvent que cela, mais c’est sans doute la raison pour laquelle je me charge tant finalement. Carabine ! où es-tu passé ? Décidément, ce phasme me rendra folle… Espèce de petit monstre, où te caches-tu encore ? Faudrait que je te retrouve avant de descendre dîner, sans quoi Paprika va s’ennuyer toute seule sous la cloche. Grand dieu, Olga ! Ne ronge pas le dossier capitonné du lit, je te l’ai dit cent fois ! tu te crois chez mémé  ? Hors de ma vue, coquine, tu peux aller faire un tour dehors, regarde comme la fenêtre est ouverte sur le balcon ! Ici libre à toi d’explorer le parc et ses arbres, son ciel si limpide ! Joue, va chasser la noctuelle et t’éclairer à la luciole, te distraire du spectacle merveilleux des chrysalides, ma fée. Kezaco ? La pluie de la nuit nous a apporté un grand paon caché dans les replis du rideau. Maintenant je vais t’attraper doucement et… voilà… te laisser regagner ta liberté, beau papillon ! Nom d’un chien, que j’ai faim et hâte de rencontrer du monde ! Oh et puis, tant pis pour toi, Carabine, tu vas rater ton petit festin campagnard (ces feuilles de lierre cueillies pour Paprika et toi en arrivant à l’auberge). Pfff… Quel sot tu fais ! allez un petit coup d’œil dans le miroir et j’y vais ! Rarement j’ai pris d’aussi longues vacances  ! allez cocotte, haut les coeurs ! tu as de quoi voir venir pour la première fois de ta vie Souris à pleines dents ! (oh !!! j’ai les yeux cernés de mauve et ce cheveu qui frisotte). Tudieu ! Tu as grimpé sur mon chignon ! Carabine, toi alors, tu es bien aventureux. Une fois n’est pas coutume : Viens avec moi dîner, mais ne bouge pas de là, c’est entendu, fichtre, avant je dois aller aux… Waters-waters, où êtes-vous, WC, passé le palier, c’est pour un petit pissou  ! XXL, spacieux, nickel ! j’adore déjà cette auberge… Y aura-t-il des gens de Paris à table ? Zou, allons-y !,

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/235

Haut de page