Informations sur l’accessibilité du site

Charlotte Naudet

Chambre 13

Ma chance

Dimanche soir, je suis dans mon lit et ce caillou dans mon rein a décidé de finir en beauté ce weekend. Marianne me sourit avec des étoiles dans les yeux alors qu’elle berce Côme.

  • Vendredi matin

Janette s’est tordue la cheville et là d’un coup je me suis proposée pour la remplacer au débotté

  • Vendredi soir

Une carte des plats inconnue. Plein de SMS avec Janette. Trop de conversations vidéos avec Janette. Des clients adorables dont certains n’ont rien vu du changement dans la cuisine. C’est passé si vite ; j’ ai essayé de rester dans les clous de Janette. Janette a juste une foulure. Elle reprend son poste demain. Je lui ai dressé le petit déjeuner pour l’avancer.

  • Samedi matin

Janette va mieux. Elle a réinvesti sa cuisine et le moindre recoin. Elle n’ a rien dit sauf des assiettes et un casse noix disparu mais cela date de vendredi . J’ ai confirmé ne rien avoir retrouvé.

  • Samedi midi

Ce fut barbecue au lac entre résidents. Du sandre divin . Nous n’ avons pas tout compris sur comment il a été pris . Adèle et Nicolas avaient une version qui variait à chaque nouvelle arrivée. Grand Côme a bien aimé gagater avec baby Côme. June nous a lancé des regards en coin. Je ne l’ aurais pas imaginer pouponner mais pourquoi pas.

  • Samedi après-midi

Jeanne m’a demandé de passer la voir en cuisine. J’ ai quitté le lac avec la boule au ventre mais aussi confiante dans ce que j’ avais fait la veille. Et en effet ; l’essai s’était bien passé . Jeanne compte fermer après l’été mais elle va rouvrir et la nouvelle équipe se dessine. Janette n’en fera pas partie donc son poste va se libérer. J’ ai annoncé être intéressée mais que nous deviens déménager , regarder l’immobilier dans la région. Nous allons nous revoir pour en parler avec Marianne.

D’ailleurs le mystère des assiettes et du casse noix est résolu. Une cliente, Julia Ricci, les a ramené en s’excusant de l’emprunt . Elle doit craindre Janette et Jeanne . Elle a profité d’une absence de Jeanne appelée à la réception pour se glisser en cuisine.

  • Samedi soir et dimanche

Je n’ ai que peu quitté mon lit , la pression retombant . Bah oui, quitter Paris, changer de travail de région, on ne s’attendait pas à ça en venant en vacances dans le Jura. Évidemment , je me serai bien passée de cette petite colique néphrétique. Je sais que je dois boire plus, c’est l’inconvénient de ne pas être chez soi.

Cette fin de vacances se révèle inattendue . On va appeler les parents demain. Les miens travaillent encore et ont pour projet de se balader en camping car une fois retraités. Ils vont adorer venir dans le Jura. Ceux de Marianne sont retraités mais sont assez occupés tout en étant à 200 km ce qui reste gérable pour tous.

Marianne va faire des listes, des comparaisons, des statistiques. Voilà à quoi sert son diplôme d’école de commerce , à gérer ses contrats de traductrice et à me faire de listes.

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/1018

Haut de page