Informations sur l’accessibilité du site

Delphine Cantin

Chambre 10

La case 666

J’allais boucler ma valise quand mon téléphone a sonné. J’ai cru tomber à la renverse en voyant s’afficher à l’écran le nom de Denis.
Il venait de sortir de clinique, il avait retrouvé Constance qui lui avait raconté brièvement mes aventures à l’auberge.
— Oh ma Fifi, je m’en veux tellement de t’avoir fait faux-bond… J’aurais adoré passer ces trois semaines avec toi ! Alors, raconte, tu en as pensé quoi, de l’auberge ?
— Prestations impeccables, ma chambre valait un quatre étoiles, une vue splendide, des repas délicieux, goûteux, inventifs. Pour le personnel, c’est autre chose. Jeanne Lalochère est charmante mais son équipe enverrait en maison de repos n’importe quel manager. Comment veux-tu bosser avec des farfelus comme ceux-là? Et le pire, c’est qu’ils sont raccords avec les clients, aussi loufoques qu’eux. Pourtant, je dois t’avouer qu’il était temps que je parte. Je commençais à m’attacher à eux.
— Ah, toi aussi ? C’est curieux, n’est-ce pas ? Il m’arrive encore de penser à eux avec émotion. D’ailleurs Fifi, en parlant de Jeanne Lalochère, il faudrait que tu me rendes un service…

J’ai inspecté une dernière fois les tables, étagères et petites meubles pour être sûre de ne rien oublier, puis j’ai claqué la porte n°10 derrière moi. J’ai retrouvé Madame Lalochère à la réception, et je l’ai remerciée pour cet agréable séjour. J’en ai profité pour lui donner des nouvelles de Denis et m’acquitter de la mission qu’il m’avait confiée.
— Denis m’a appelée tout à l’heure. Il va beaucoup mieux. En triant quelques documents administratifs, il a relu des notes qu’il avait prises à l’auberge et il s’est rendu compte que certains de ses calculs étaient erronés. Il m’a demandé de vous transmettre ce message : « Jeanne, oublie le chiffre 666, mon tableau Excell était devenu fou. »

Je n’avais pas plutôt dit ça qu’un immense sourire a illuminé son visage. Elle m’a remerciée chaleureusement comme si je venais de lui enlever une épine du pied.

Va comprendre, Fifi !

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/871

Haut de page