Informations sur l’accessibilité du site

Isabelle Forget

Chambre 12

Les lignes

- B’soir M’man, comment ca va ? Tout le monde va bien au camping ?

- Bah moi ouais, ça va, ça va, je fais plein de trucs là !

- Je finis par connaître tous les bouts de chemins à environ 1km de l’auberge puisque dès que je risque de me perdre je rebrousse chemin, justement. Ça fait plus d’une semaine que je suis ici. Il faut que j’arrive à m’aventurer plus en profondeur, si j’ose dire. Je vais tenter une stratégie.

- Non, Maman…. Oui je serai prudence !

- T’sais, je commence à connaitre du monde, ici.

- Dimanche, j’ai remarqué une jeune. Elle est coréenne, elle a 14ans.

- Ouais, super sympa, t’sais ce qu’elle fait ? Du jultagi !

- Du jultagi ! C’est une sorte de slack coréenne. Mais plus artistique car tu peux chanter et faire une chorégraphie . Alors tu penses qu’on a sympatisé ! Faut juste que je tente plus ma slak pour elle, car normalement cela se pratique sur une corde tendue.

- Elle parle bien français ouais, mais j’ai pas tout compris, elle est pas en France depuis longtemps.

- On a passé tout hier après-midi ensemble, juste après la démonstration de daiku…

- Oui de daikoouu, du tir à l’arc japonais. C’est le village de Pollox qui organisait ça. J’y suis allée avec d’autres résidents.

- Ah ah Maman non, y a pas que des passionnés de l’Asie, y a une Corse typique qui porte que des vieilles fringues noires, y a un russe qui roule des R, une marseillaise, c’est éclectique ici.

- DONC ! Ma stratégie, c’est d’aller me balader avec Ji, éventuellement son père ou quelqu’un de l’auberge, pour faire le tour du lac et essayer de faire un p’tit bout de traversée un peu plus haute, un peu plus longue que d’hab’. J’ai contacté un club du coin, et ils m’ont prêté du matos pour la semaine en échange d’un peu de pub sur les réseaux sociaux.

- Sinon on fait ça le 15 en famille quand vous viendrez me chercher ! Ou j’en REFAIS le 15 quand vous venez me chercher.

- C’est passé vite et pas vite à la fois, c’est bizarre….

- Maman, j’ai kiffé être seule comme cela, j’espère que tu ne trouves pas ça trop bizarre… Car moi un peu…

- J’vous adore, j’aime bien les gens, mais…. je crois que je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mes baskets depuis très longtemps que ces deux semaines qui viennent de passer.

- L’effet des vacances tu crois ? On verra à la rentrée…

- Bonne nuit Maman, bisous.

- Bisous à Papa et au frangin

Haut de page