Informations sur l’accessibilité du site

Charlotte Naudet

Chambre 13

Enfin

Cette chambre 13 ! ( je suis née le 13 juillet , Côme aussi ! ) et cette terrasse . On va être si bien ici Quelle bonne idée ce cahier ; cela nous fera un journal pour Côme.

Cela devenait insupportable à Paris. entre les voisins du dessous à qui la chaleur donnent le goût du bruit , mes parents qui sont en mode tu ne vas jamais y arriver avec leur premier petit enfant, les parents de Marianne qui ont tout vu tout fait avec leurs 5 enfants et 12 petits enfants et qui évidemment ont tous poussé des cris d’orfraie quand ils ont découvert que l’on allait passer le mois d’aout dans le jura au calme et au frais avec Côme.

Bah oui ce bébé n’ a que 3 semaines et on a l’impression que nous partons au fin fond d’un pays étranger à des milliers de km. On a une voiture . Le directrice de ‘l’auberge nous a indiqué hôpital et médecin à proximité. Il aura un mois le 13 aout , on trouvera bien un médecin pour faire son premier contrôle.

Marianne pourra télétravailler , il y a du Wifi et du calme : le rêve pour elle qui en ce moment a des grosses traductions à rendre pour la rentrée.

Moi je suis en congé maternité et de toute façon au chômage vu que mon patron a décidé de retourner en Italie reprendre le restaurant familial. On a vu cette offre juste avant l’ accouchement et vu l’ambiance familiale et voisinesque, on a sauté sur l’occasion.

Par le biais de la directrice, nous avons récupéré une autre résidente de l’auberge à Reims , une belge Miranda , gentille grand mère cool . Je craignais encore une grand mère en mode intrusive mais pas du tout. Elle est toute tranquille, toute calme mais un peu badine tout de même.. Elle a fait le trajet avec un Côme endormi.

Cette auberge, la montagne, le lac , la fin d’après midi , le petit vent frais , la jeune fille en robe rouge qui gambade dans les fleurs.

J’espère juste que les murs sont bien isolés et les voisins compréhensifs ( ou sourds ) car ce bébé est tranquille mais quand il a faim , il s’exprime fort. Madame Lalochère , la directrice nous a dit avoir choisi cette chambre exprès pour nous. On verra bien.

Pendant que Marianne était partie voir la postière pour voir avec elle les possibilités d’envoi de ses documents, nous l’avons attendue au café des Sapins à Pollox ( c’est rigolo comme nom Pollox ça fait Castor et Pollux ! ) , un chocolat et un un vrai gâteau aux myrtilles , une part servie avec une pelle à tarte en argent comme chez grand mère !

Marianne pourrait demander un délai pour rendre un des livres mais sa qualité principale est la loyauté envers l’auteur : elle a dit prêt le 31 aout , il sera prêt. 17ème livre de la série , le pourpre sanglant . comment ma chérie si calme et si douce peut traduire des livres si fantasmatiquement sanguinolents et plein de combats , cela me dépasse.

Bon , dès demain j’ attaque le sentier escarpé derrière l’auberge car c’est bien beau la grossesse mais moi je veux remettre mes vêtements d’avant donc Côme dans l’écharpe et zou.

Il faut que je vois s’il est proposé des randonnées ou si d’autres en font : je demanderai à Miranda

En tout cas la première impression est excellente.

Bon j’ ai éteint mon téléphone aussi donc j’imagine que les grands parents sont au taquet. Je sens qu’il va y avoir des problèmes de réseau avec la montagne.

je laisse le cahier ouvert, pas sûre que Marianne écrive quelque chose . en dehors de son travail , elle procrastine toute écriture…

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Envoyer un rétrolien vers cette page

URL de rétrolien : https://auberge.des-blogueurs.org/trackback/650

Haut de page